La rumeur qui faisait état des confrontations entre Messager Ngozi FC et Simba (Tanzanie) au premier tour de la Ligue des Champions Africaine s’est éteinte ce vendredi matin 09 Novembre 2018 avec l’annonce officielle par la CAF du tirage au sort des compétitions africaines interclubs. Champion du Burundi en titre, Messager Ngozi devra faire face à une mission XXL pour espérer se qualifier au 2è tour. En tout cas les jaune-noirs n’ont pas été gâtés de tomber sur ISMAILY d’Egypte. Cette équipe de la ville d’Ismailia, à 130 Km de Caire, la capitale égyptienne, compte trois titres de champion national (1967,1991 et 2002) avec deux coupes nationales(1997 et 2000).Championne africaine en 1969,cette cylindrée égyptienne a déjà perdu deux finales des deux principales compétitions africaines interclubs, ligue des champions en 2003 et Coupe de la CAF en 2000.Ismaily est trop connu pour son style de jeu qui ressemble à celui brésilien « Samba »,mais selon Wikipédia, ce club éprouve des difficultés à tenir debout devant les deux grosses cylindrées cairotes Al Ahly et Zamālek surtout que les meilleurs joueurs d’Ismaily sont très convoités par ces dernières et ces dernières années il y a eu d’incidents liés aux transferts des joueurs clés d’Ismaily vers l’un de ces clubs de la capitale avec ou sans l’aval des dirigeants d’Ismaily.
L’histoire récente nous montre qu’aucun club burundais n’a réussi à éliminer un club égyptien dans les compétitions africaines, même au niveau des équipes nationales. En 2013, Lydia Ludic Burundi a été éliminé par ENPPI au 2è tour de la Coupe de la CAF, une année plutard c’est l’Equipe Nationale Burundais Junior(U20) qui s’est vue éliminer par les juniors égyptiens, pour ne citer que cela.
Une équation à plusieurs inconnues pour Jimmy Ndayizeye et ses hommes?
Dossier à suivre…

Elysé Niyubahwe
Académie Le Messager

Partager sur

Laisser un commentaire